Libre Pensée en France

 

ÉCRITE PAR CLAUDE SINGER

La Libre Pensée, en France, n'est pas une association athéiste – même si le plus grand nombre d'entre nous ne croient pas en l'existence d'une transcendance. Nous sommes une association philosophique et sociale qui prône la totale liberté de conscience, et l'exercice du libre examen (donc le rejet des dogmes et croyances imposées). Nous sommes une des plus vieilles associations en France (les premiers groupes de Libres Penseurs datent des années 1840), nous avons été à l'initiative de la loi de séparation de 1905 en France (les principaux acteurs de cette loi étaient des Libres Penseurs), et parmi les grands anciens, nous comptons des personnes comme Victor Hugo (qui était déiste), ou Ferdinand Buisson (qui était un protestant libéral). Nous ne demandons donc pas à nos membres s'ils croient ou non en une entité transcendantale. Cela est leur affaire privée. On peut adhérer à la Libre Pensée en prenant l’engagement de respecter ses statuts qui comprennent l’engagement de n’accomplir personnellement ni de faire accomplir par ses enfants mineurs des actes religieux. Nous comprenons très bien que la question puisse se poser d'une manière très différente de votre côté de l'Atlantique. Mais nous nous sommes toujours accordés avec notamment Atheists Alliance pour dire que nous œuvrions en commun sur la question de la séparation totale des Eglises et des Etats.

La question des communautés, est une question importante. Cependant, la loi de 1905 ne reconnaît qu'une République composée de citoyens ayant les mêmes droits, elle ne se préoccupe pas des croyances de ces citoyens. Ces croyances sont réservées à la sphère privée. Les communautés n'ont aucun droit spécifique en France.

Si les religions sont dans la sphère privée (si donc elles ne demandent pas de droits spécifiques en tant que religion, droits qui les placeraient au-dessus ou à part des autres conceptions philosophiques, comme les conceptions humanistes), alors elles peuvent professer librement leurs croyances, tant qu'elles ne troublent pas l'ordre public (article 2 de la loi de séparation de 1905).

En ce sens, la loi de 1905 est une grande loi de pacification (souvenons-nous qu'elle arrive quelques années après « l'affaire Dreyfus »). Les lois de 1881 (liberté de la presse), de 1901 (liberté d'association) et la loi de 1905 composent (avec les lois scolaires des années 1881-1882 : obligation, gratuité et laïcité) les fondements de la République.

En tant que Libres Penseurs, nous regardons les religions comme les pires obstacles à l’émancipation de la pensée ; nous les jugeons erronées dans leurs principes et néfastes dans leur action. Nous leur reprochons de diviser les hommes et de les détourner de leurs buts terrestres en développant dans leur esprit la superstition et la peur de l’au-delà, de dégénérer en cléricalisme, fanatisme, impérialisme et

mercantilisme, d’aider les puissances de réaction à maintenir les masses dans l’ignorance et la servitude.

Vous comprendrez donc que pour nous la religion musulmane n'échappe pas à notre conception des religions.


Depuis quelques années – et on peut facilement dater cette période de l'horrible attentat du 11 septembre et des conséquences politiques qui ont suivi – toute une partie de la classe politique française (de droite comme de gauche) a enfourché le cheval de bataille prôné par le président Bush et son administration, à savoir, l'axe du bien et du mal, et par conséquent, la relégation de la religion musulmane comme la mauvaise religion non occidentale qui serait incapable de s'adapter à la modernité , alors que toutes les autres religions seraient solubles dans le grand melting-pot démocratique.

C'est ainsi qu'on a pu voir le vote de lois (comme l'interdiction du port du voile dans la rue) que nous estimons liberticides, car remettant en cause la liberté de conscience. Ou la volonté de faire reconnaître « la laïcité » dans les entreprises privées, obligeant les salariés à renoncer à leur liberté de conscience.

C'est ainsi que la légitime émotion qui a suivi les attentats à partir du 7 janvier a été détournée par les politiciens : manifestation du dimanche où d'un côté il y avait des millions de citoyens légitiment émus et protestants contre les atteintes à la liberté et les assassinats, et de l'autre, tout ce que la planète compte comme chefs d'Etat et de gouvernement ennemis des libertés dans leur propre pays (par exemple, et la liste serait longue, Mme Merkel, qui dans son pays ne demande pas l'abrogation de la loi interdisant le blasphème, etc...).

C'est ainsi qu'on a immédiatement fait appel aux représentants des religions (toutes les religions) de se présenter en garant moral de la liberté en France, alors qu'elles ne sont pas la solution, mais le problème.

C'est ainsi qu'on en profite pour tenter de mettre en place tout un arsenal législatif, à l'image du Patriot Act mis en place par l'administration Bush.

 

Dès le jour même du barbare et odieux attentat contre les journalistes de Charlie-Hebdo, l’Association internationale de la Libre Pensée publiait le communiqué suivant :

« L’Association Internationale de la Libre Pensée (AILP), dont la Fédération nationale de la Libre Pensée française est membre, se déclare horrifiée de l’attentat meurtrier commis au siège de Charlie-Hebdo, journal satirique français.

C’est un acte barbare qui ne peut que révulser tout démocrate, partisan de la liberté de conscience et de la liberté d’expression.

L’AILP assure les journalistes et le personnel de Charlie-Hebdo de toute sa solidarité. Elle en informe toutes les associations de la Libre Pensée sur les différents continents »

Bien entendu, l’AILP rendait ainsi hommage à toutes les victimes des meurtres qui ont été perpétrés ensuite et qui ont fait 17 victimes.

Dans les heures et les jours qui ont suivi, l’appel à la solidarité de l’Association internationale de la Libre Pensée a été largement entendu par les associations de Libre Pensée dans le monde.

Nous sont parvenus des messages et des prises de position des pays suivants : Irlande, Pologne, Italie, Portugal, USA, Angleterre, Irlande du Nord, Canada, Uruguay, France, Allemagne, Australie,

Norvège, Autriche, Turquie, Liban, Argentine, Espagne, Belgique, Québec, Ecosse, Chili.

Fidèles à leur tradition historique, les libres penseurs du monde entier, en toute indépendance, ont marqué leur solidarité aux victimes de la barbarie.

Tags: #France, #RegionalReport

Accreditations

Visit AAI on Social Networks

facebook twitter myspace youtube googleplus atheist-nexus-community atheist-nexus-community atheist-nexus-community

Join AAI

aai-logo
 
AAI is a non-profit international organization registered in California, USA as a 501(c)(3) US corporation. We survive on your donations and support. Click here to VOLUNTEER your time or click here to DONATE to Atheist Alliance International.